Devenez Passeurs de Lecture !

Ados et adultes, rejoignez-nous dans l’aventure des Passeurs de lecture !

 

Formation Médiateurs de lecture

Dans le cadre du festival RAMDAM, la MJC de Wittenheim propose de former des « Passeurs de lecture » en échange d’une action militante en faveur du développement des pratiques de lecture. Par action militante, nous entendons, par exemple, un temps de lecture bénévole au tout public, lors du week-end du Festival RAMDAM (1er et 2 avril 2017).

Les formations proposées s’adressent aux professionnels de l’enfance mais surtout aux particuliers, parents, grands parents etc…

Comment choisir un album adapté à l’âge de l’enfant ? Comment mettre sa voix au service d’une lecture vivante ? Pour apprendre à lire avec son enfant…

Renseignements et inscriptions à la MJC de Wittenheim au 03.89.53.55.54

 

Les prochaines dates !

Pour les adultes et les ados :

Rendez-vous le samedi  4 février 2017 de 8h30 à 12h30 à la MJC de Wittenheim site Fernand Anna, avec Hélène VACCA, conteuse professionnelle.

Renseignements et inscriptions à la MJC de Wittenheim au 03.89.53.55.54

IMG_5227  IMG_12856

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et si vous vous questionnez sur ce qu’est un passeur, nous vous invitons à lire ce très beau texte…

Les passeurs (Daniel PENNAC)

« D’autres, heureusement – professeurs, critiques littéraires, libraires, bibliothécaires – préfèrent être des passeurs. Et c’est beaucoup plus qu’un rôle, c’est une manière d’être, un comportement. Ceux-là, les passeurs, sont curieux de tout, lisent tout, ne confisquent rien, et transmettent le meilleur au plus grand nombre. Passeurs sont les parents qui ne songent pas seulement à armer leurs enfant de lectures utiles pour les diplômer au plus vite, mais qui, connaissant le prix inestimable de la lecture en soi, souhaitent en faire des lecteurs au long cours.

Passeur est le professeur de littérature dont le cours vous donne envie de vous précipiter dans la première librairie venue. Et celui-là ne se contente pas d’enseigner la littérature française en France, l’italienne en Italie ou l’allemande en Allemagne, mais il ouvre toutes les frontières littéraires, il donne accès à l’Europe, au monde, à l’humanité et à tous les âges de la littérature.

Passeur est le libraire qui initie ses jeunes clients aux arcanes de la classification, qui leur apprend à voyager entre genres, thèmes, auteurs, pays, époques… qui fait de sa librairie leur univers.

Passeurs les universitaires qui ne se bornent pas à former des chirurgiens en littératures, mais des éveilleurs de conscience, des allumeurs d’émerveillement.

Passeur le bibliothécaire capable de raconter les romans présents sur ses étagères!

Passeur, l’éditeur qui se refuse à investir dans les seules collections de best-sellers mais qui ne s’enferme pas pour autant dans la tour d’ivoire de la littérature expérimentale.

Passeur, le critique littéraire qui lit tout, découvre et donne à lire le jeune romancier, le jeune dramaturge, le nouveau poète, ou qui ressuscite la grande plume oubliée, au lieu de se rengorger dans sa vanité de fossoyeur raffiné.

Passeur, le lecteur dont la bibliothèque personnelle ne contient que de mauvais romans ou des essais de seconde main, parce qu’il a prêté les meilleurs, qu’on ne lui a pas rendus. Oui, l’acte de lire étant par essence un acte d’anthropophagie, il est irréfléchi d’attendre qu’un livre prêté nous soit rendu.

Passeur suprême enfin, celui qui ne vous demande jamais votre opinion sur le livre que vous venez de lire, car il sait que la littérature n’est pas affaire de communication. Pour être passeurs convaincus, nous sommes aussi les gardiens de notre temple intime. Je l’ai écrit dans Comme un roman: Nous lisons parce que nous nous savons seuls. La lecture nous est une compagnie qui ne prend la place d’aucune autre et qu’aucune autre compagnie ne saurait remplacer. Elle ne nous offre aucune explication définitive sur notre destin mais tisse un réseau serré de connivences entre la vie et nous. Infimes et paradoxales connivences qui disent le paradoxal bonheur de vivre alors même qu’elles éclairent l’absurdité tragique de la vie. En sorte que nos raisons de lire sont aussi étranges et personnelles que nos raisons de vivre.

Oui, telle est la paradoxale mission du passeur de livres: offrir à chacun de nous le plaisir secret d’être le Gardien de notre propre Temple. »

facebook marketing